Sara Korrika Trail
Cross Accueil
Cross Accueil
Cross Historiquel
Cross Accueil








Dimanche 20 Aout à 18h00

8km

Présentation

Cross des Contrebandiers

CROSS DES CONTREBANDIERS


La Contrebande appellée aussi "gauazko lana" (travail de la nuit) fut le sport national auquel participaient tous les hommes valides du pays jusqu'aux années 1970.

Les produits rationnés et taxés de France furent transportés de nuit par les contrebandiers, à dos d'homme et des charges parfois très importantes (30 à 40 kg) sur des distances d' environ 25km.

Souvent, les familles de bergers étaient pauvres et elles avaient besoin de cet appoint pour pouvoir vivre décemment et améliorer leur quotidien.

La Rhune occupait une position stratégique et ses pentes furent le théatre de bien d'aventures entre douaniers et contrebandiers.

Tout était succeptible d'être passé, des troupeaux entiers, bétail, outillage, dentelle et même des voitures entièrement démontées passaient la montagne pour être ressoudées et assemblées ensuite.

Le contrebandier n'était pas un voleur. Il utilisait l'avantage d'habiter près d'une frontière pour faire directement des affaires avec les voisins du Sud, à la barbe du douanier.

La prison attendait celui qui se faisait prendre.

C'est pour cela que tous les ans l' office de tourisme de Sare organise le 3ème dimanche du mois d'août le "Cross des contrebandiers" en souvenir du temps jadis.

9 Communes Françaises et 9 Communes Espagnoles sont représentées par 2 coureurs chacunes.

Au départ du village, les coureurs s'élancent avec un sac de sable sur les épaules, et après une boucle dans la montagne rejoignent la place sous les encouragements des Saratars.

Tenue du contrebandier exigée: pantalon long de couleur bleu foncé et chemise blanche et foulard et pour les plus en forme...le bérêt...

 

Les contrebandiers et Bergers auront un rôle important lors de la seconde guerre mondiale de 1939-1945.

Connaissant parfaitement la montagne, ils ont permis de faire passer des évadés, des pilotes et des familles juives de l'autre côté des Pyrénées.

Le plus célèbre des réseaux s'appelait "Comète".